Partagez | 
 

  ϟ « What a painful book.» Ft. Ulrich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: ϟ « What a painful book.» Ft. Ulrich   Mar 6 Sep - 11:42




Les filles sont plus intelligentes que les garçons, elles ne tombent jamais.

Elle est rêveuse. Elle a la tête dans les nuages. Elle n'est pas comme toutes les autres filles qui ne pensent qu'aux garçons ou encore aux cosmétiques. Elle parle de ses livres avec une telle fascination, avec une telle douceur qu'on penserait entendre un ange parler. Finalement, elle avait grandit Wendy chérie. Elle était devenue cette femme indépendante et sûre d'elle, quoi qu'un peu autoritaire sur les bords. Une illustratrice de talent qui adorait plus que tout retranscrire ses pensées et ses idées sur papier. Et si cette nouvelle profession lui tenait tant à cœur, ce n'était rien face à son emploi de bénévole à l'orphelinat de la ville. Elle avait du temps à revendre Wendy, alors, plutôt que de le passer à ne rien faire, tout les jours, elle rejoignait l'orphelinat pour retrouver toutes ses petites têtes multicolores qui la saluait les bras ouverts. Tout ses pauvres orphelins qui lui rappelait les enfants perdus du pays imaginaire. Elle était devenue leur maman, à tout ses orphelins et ça ne la dérangeait pas plus que ça, au contraire. Elle se prenait au jeu, les réprimandait quand c'était nécessaire, rectifiait leurs paroles, les aidait à voir le monde d'une autre façon. Le monde actuel est cruel et sans pitié, mais pas pour Wendy jolie, Wendy, elle voyait un monde féerique autour d'elle, enchanté. C'était d'ailleurs avec beaucoup d'énergie et d'amusement qu'elle racontait à tout ses orphelins, ses folles aventures au pays imaginaire, auprès de Peter Pan et de ses deux frères, Michel et Jean. Ils étaient la, à l'observer, la bouche grande ouverte sans savoir quoi dire, et parfois, ils se prenaient au jeu en brandissant de fausses épées en bois, répétant inlassablement le fameux duel de Pan contre le capitaine crochet. Oui, tout cela lui rappelait ses nuits d'amusement auprès de ses frères disparus.

Une fois l'histoire achevée et son rôle à l'orphelinat terminé, la demoiselle repartait en embrassant sur le front chacune de ses petites têtes, accompagnant ses baisers d'un signe de la main et d'un sourire. Ils étaient tristes de voir leur conteuse d'histoire s'en aller mais ils savaient qu'au lendemain, elle reviendrait les voir. A peine était-elle sortie de l'orphelinat qu'elle vint tenir entre ses deux mains un de ses vieux livres fantastiques parlant d'une princesse éperdument amoureuse d'un prince maudit par une affreuse malédiction. Elle cherchait à se perdre entre ses lignes, Wendy, à vivre par elle même cette histoire merveilleuse, mais impossible de le faire avec le bruit environnant. Les voitures qui klaxonnent, les habitants de la ville qui hurlent à tût tête dans ses oreilles, les enfants qui s'agitent autour d'elle, impossible de trouver le calme tant voulu. Une grimace au visage, la demoiselle s'éloignait sans faire véritablement attention à l'endroit ou elle se dirigeait. Elle cherchait à les fuir tout ses bruits assourdissants et plus elle avançait, et plus ce fût le cas. Bientôt, cette agitation s'éloignait de son ouïe délicate pour laisser place aux chants mélodieux des oiseaux et à la petite brise légère qui vint caresser sans gêne son visage et sa longue chevelure. Telle une petite fleur délicate, la demoiselle finit par poser son postérieur sur ce qui semblait être à première vue un banc. Un gradin réellement. Quoi qu'il en soit, elle n'en tint pas spécialement rigueur, préférant se concentrer un peu plus sur les quelques lignes du roman qu'elle lisait avec attention. Le calme de retour, rien n'aurait pût la perturber dans sa lecture si ce n'est ce garçon. Alors que la petite brunette vint tourner la page de son livre, elle sentit venir s'écraser sur son visage un objet dur et rond qui sur le coup manquait de la faire défaillir.

Ses yeux se fermaient sous la douleur, et son esprit, occupé par ce prince ensorcelé se déconnectait pour un petit laps de temps. Finalement, ce qui ressemblait à une balle vint achever sa course sans scrupule sur le livre qui s'était retrouvé sur ses genoux. Aie. Souffla une première fois la demoiselle en posant sa main sur son visage certainement rouge du au contre coup.  C'était à peine si elle ne voyait pas les sirènes de la lagune dans ce monde, accompagnées par de jolies étoiles brillantes de mille feu. Neverland? Au final, et après quelques secondes écoulées, la belle Wendy finit par ouvrir à nouveau les yeux, les posant instinctivement sur le ballon qui l'avait assommé plus tôt. Avec délicatesse elle le posait sur le côté, histoire de fermer son livre et de le poser lui aussi sur ce gradin ou elle était assise. Ses yeux se portèrent par la suite sur l'ensemble des lieux ou elle se trouvait, cherchant le propriétaire du ballon avec une certaine envie de le réprimander, de lui faire comprendre que ce n'était pas bien malin de tirer ce boulet de canon à bout portant sachant qu'une demoiselle pouvait se trouver sur sa trajectoire, et finalement, elle le vit. Il était la non loin d'elle. Il se rapprochait, certainement pour récupérer son bien. Oh, bien sûr qu'elle le lui rendrait, avec une petite remarque en prime. Ses deux mains habituées à tenir des livres vinrent attraper le ballon rond, avec une extrême délicatesse, la jeune femme descendit une par une les marches des gradins pour finir à proximité du jeune homme.««C'est à vous? » Énervée, elle lui tendait la dîtes balle sans faire attention au vent qui secouait cette fois ses cheveux ondulés. « Cet objet a manquait de me tuer.» Exagéra t-elle, même si , lancée avec plus de force, elle aurait pût se retrouver avec une blessure bien plus importante que la rougeur qui était apparue sur son visage. Son regard azur se levait sur celui de l'inconnu face à elle qui ne lui disait rien, un parfait inconnu qu'elle n'avait jamais croisée en ville, du moins pas dans ses plus proches souvenirs. 


(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
 
ϟ « What a painful book.» Ft. Ulrich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. A book club ? Yes sir !
» Book 102
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» draft book
» Book of Santos ~ La vie me paraissait bien triste... Jusqu'à maintenant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STORY CITY :: Ils vécurent heureux... :: Archive rp-
Sauter vers: