Partagez | 
 

 LIBRE - Shades of cool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: LIBRE - Shades of cool   Lun 5 Sep - 22:56





Shades of cool
He lives for love, he loves his drugs, he loves his baby too


Les lumières dansaient sous ses yeux, les silhouettes se déhanchaient en rythme. Sa main porta la coupe de champagne qu’il tenait entre ses phalanges jusqu’à ses lèvres. Ulrich en avala encore quelques gorgées. Il trébucha sur quelque chose dans l’appartement et pouffa de rire sans raison. Ils avaient gagné. Story City était en fête et l’équipe tâchait de faire honneur à cette victoire en la fêtant dignement. Ulrich avait donc suivi ses coéquipiers dans l’appartement où ils avaient retrouvé pas mal de gens. Des petites célébrités locales, des sportifs dans d’autres domaines et les pires … des journalistes.

Trois heures du matin. Largement temps de rentrer chez lui avant que la soirée ne dégénère, certains de ses coéquipiers avaient tendance à abandonner leur cerveau quand l’alcool prenait les commandes. Ulrich était ivre mais pas au point d’ignorer que s’il restait encore, il finirait dans les tabloïds avec une sale réputation injustifiée. Le jeune homme quitta donc les lieux, jetant sa veste sur son épaule et avançant presque à l’aveugle dans le couloir. Les murs bougeaient, les marches avançaient et reculaient. Soulever ses pieds étaient parfois très dur parfois extrêmement facile comme s’il volait sur nuage.

L’air matinal lui griffa le visage, Ulrich baissa la tête et tenta de remonter le col de sa chemise comme si cela pouvait lui offrir une quelconque chaleur. Il avança sur le trottoir, incertain. Son regard passait d’une chose à une autre, son attention étant attirée par tout et n’importe quoi. L’obscurité rendait la tâche encore plus difficile, Ulrich n’y voyait pas à deux pas devant son nez. Le footballeur ne s’aperçut qu’il était planté au beau milieu de la route que lorsque deux énormes phares l’aveuglèrent.

Durant une poignée de secondes, son ivresse fut calmée et la sobriété le percuta. S’il subissait un accident, il serait alors incapable de jouer durant un certain temps. Sans ses amis et sans sa carrière, Ulrich n’était plus rien. La simple idée de rester des jours entiers chez lui à ne rien faire, lui offrit le courage nécessaire pour plonger sur le côté. Ulrich atterrit sur le trottoir à sa droite, évitant de justesse le véhicule qui venait de freiner violemment. Un lourd crissement de pneu se fit entendre dans la rue et le footballeur sut quand il entendit la portière s’ouvrir, que cette histoire n’était pas finie.

- Je n’ai rien … tout va bien.

Ulrich se redressa. Un peu trop vite cependant et la tête lui tourna. Posant une main sur le mur à sa droite, le jeune homme chercha à retrouver ses esprits. Il n’avait même pas encore vu si le conducteur était un homme ou une femme. Et surtout, s’il était fâché, effrayé ou soulagé. C’était probablement ça le plus important à savoir dans l’instant présent.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
 
LIBRE - Shades of cool
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
STORY CITY :: Ils vécurent heureux... :: Archive rp-
Sauter vers: